Accueil » Actes et Soins » Eliminer les taches pigmentaires

Eliminer les taches pigmentaires

 
Par Nadia Leonardi

Les nuances de la couleur de la peau sont dues à une mélanisation différente qui est une molécule synthétisée dans certaines cellules cutanées et qui permet la pigmentation des peaux.

taches pigmentaires, peaux noires  

Chez les peaux noires, on note que la mélanine noire (ou eumélanine) prédomine, ce qui permet de lutter plus efficacement contre les U.V du soleil. Au sein d’un visage, on peut avoir jusqu’à 3 couleurs différentes, qui lors du débronzage sera encore plus caractéristique notamment au niveau du menton, du  front ou du cou ou la pigmentation est plus accentuée, y compris  au niveau des yeux.

Bien qu’on ait une différence au niveau des couleurs, elles ont des caractéristiques communes : la peau noire agit comme un bouclier et est peu concernée par le vieillissement induit par le soleil. Elle est donc plus tonique et plus compacte que la peau blanche. Ce sont également des peaux qui rident peu. La peau noire est mieux armée que la peau blanche contre le vieillissement.

Les peaux noires souffrent des variations climatiques et sont soumises à certains facteurs environnementaux tels que la chaleur ou l’humidité. En hiver, cela se traduit par une peau sèche, terne, grise ou blanche, la peau devient rugueuse, desquame et démange. C’est pourquoi, les femmes utilisent des crèmes très hydratantes et non grasses afin de compenser ce problème comme Hydrance riche d’Avène, Hydranorme Roche-Posay ou Dexeryl.

Problème majeur : elles présentent une hyperséborrhée accompagnée souvent de kystes inflammatoires qui après cicatrisation laissent place à une tache pigmentaire. 

C’est ce que l’on appelle les taches pigmentaires post-inflammatoires. On retrouve aussi ce type de taches qui restent très visibles, même des années après le traumatisme sur les cicatrices après des petites coupures, des brulures légères ou des plaies plus profondes. Ce sont des peaux qui marquent. Les hommes à peaux foncés sont également touchés par les folliculites de barbe susceptibles de développer des boutons d’acné.

On pourrait penser que ce sont des peaux résistantes car épaisses, mais elles gardent en mémoire tous les traitements anti acnéiques antérieurs. Ces peaux sont donc fragilisées, avec des risques de brulures rapides si les peelings sont trop forts, la peau réagissant comme une éponge par endroit.

Il est donc très important de les traiter avec douceur. J’utilise pour cela des peelings au pH haut donc doux qui éliminent la couche cornée sans irriter la peau ce qui pourrait entrainer des risques d’hyperpigmentation par endroit.

Eliminer les taches pigmentaires

Pour éliminer les taches pigmentaires, je conseille de traiter tout d’abord le terrain séborrhéique avec des peelings à base d’acide salicylique, suivi de l’extraction des comédons. Ils provoquent  très peu de desquamation et n’entrainent pas d’éviction sociale. Ces traitements doivent être accompagnés d’un suivi à domicile qui prend le relai du peeling professionnel. Par exemple, le matin une crème à base d’acide naturel d’écorce de saule : l’acide salicylique, connu depuis l’antiquité pour ces pouvoirs contre l’acné et ne pas oublier d’appliquer ensuite un produit de protection solaire à indice élevé. Le soir, une crème  réparatrice et antibactérienne contenant du zinc par exemple peut être utilisée ponctuellement sur les kystes enflammés en alternance avec une crème exfoliante dépigmentante (Phytic Crème de mene&moy, Whitening Cream de Bioface, Pigment Regulator de Skinceuticals).

Les séances de peeling sont à réaliser tous les 15 jours pendant deux mois. Au départ une supplémentation en zinc par voie orale sera conseillée, et si l’acné est trop sévère, une antibiothérapie pourrait s’avérer nécessaire.

On pourra noter au fil des traitements, une amélioration notable de la séborrhée, une diminution des microkystes et également une diminution de l’imprégnation pigmentaire. Je conseille de faire suivre ces séances par un traitement spécifique pour les taches afin d’unifier le teint et donner de la lumière à la  peau.

Ma méthode SKIN’ECLIPSE par exemple (entre 3 séances et 5 séances) est une technologie offrant un traitement personnalisé innovant associant la luminothérapie à des produits cosmétiques dépigmentants. Ce concept spécifique prend également en charge les cernes et certaines parties du corps : visage, mains, pieds, genoux, fesses, zones souvent pigmentées chez les peaux noires, demande fréquente des patientes qui ont le désir de ré-harmoniser la différence de couleur de ces zones.

Pour les peaux noires ne présentant pas de problème particulier, on pratiquera des peelings superficiels à base d’acide glycolique tous les 15 jours pour donner de l‘éclat, avoir une action unifiante et resserrer le grain de peau.

Le danger de l’automédication

C’est l’histoire d’une jeune femme de 23 ans, d’origine sénégalaise sans problème de peau particulier mais qui avait un bouton sur la joue. Ce bouton disgracieux a laissé place à une cicatrice pigmentée. En quête d’une crème qui pouvait faire disparaitre cette tâche, cette jeune femme a cherché sur internet des témoignages et des solutions à ce problème et s’est rendu dans un magasin à Paris qui commercialisait des cosmétiques éclaircissants. La notice d’utilisation spécifiait que l’application ne devait s’effectuer que sur les coudes et genoux mais après avis du vendeur, on lui a conseillé de l’appliquer tous les soirs juste un peu sur ces imperfections. Au fil des applications, cette crème a brulé sa peau en faisant place à une hyperpigmentation réactionnelle. Attention donc à toutes ses crèmes vendues sans prescriptions qui peuvent blanchir la peau. Et ne pas se traiter soi-même sans avis d’un professionnel car toutes les crèmes vendues sans prescriptions peuvent irriter mais également blanchir la peau de manière irréversible.

 
 
 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

 
 

Leave a Comment