La mélatonine : cette hormone, sécrétée au cours de la nuit par l’épiphyse (ou glande pinéale) contribue à la régulation de nos rythmes biologiques circadiens (c’est-à-dire sur 24 heures) et saisonniers.

Mélatonine

Elle est surtout connue pour favoriser le sommeil et pour son action antioxydante. Utilisée depuis longtemps pour contrecarrer les effets du décalage horaire du personnel navigant et chez les travailleurs de nuit, son action favorable sur le ralentissement des signes du vieillissement n’est pas démontrée, même si l’on sait que sa synthèse diminue avec l’âge. La mélatonine a fait son apparition comme complément alimentaire sur le marché américain en 1994 et a rencontré auprès des consommateurs un vif succès, notamment grâce à une médiatisation de grande ampleur, en dépit du manque d’études permettant de prouver les effets miraculeux qu’on lui a attribués ainsi que son absence de toxicité. L’action de la mélatonine dans l’organisme est encore peu connue, ses récepteurs étant nombreux, de plusieurs types, et distribués aussi bien dans notre cerveau que dans les tissus périphériques. De plus amples études semblent donc indispensables pour en mieux connaître les effets.

Quels sont les risques liés à une supplémentation en mélatonine ? La prise de mélatonine au mauvais moment est susceptible de perturber notre cycle veille/sommeil. De plus, parmi les effets indésirables qui peuvent suivre la consommation de mélatonine, on note : confusion, somnolence et céphalées au réveil. Les études sur les animaux suggèrent que la mélatonine peut avoir un effet vasoconstricteur, lequel risque d’être dangereux chez les personnes hypertendues ou souffrant d’autres problèmes cardiovasculaires.

Comment se passe la supplémentation en pratique ? La dose active proposée dans les compléments alimentaires est de l’ordre de 0,5 à 3 mg par jour, soit une dose pouvant être jusqu’à 40 fois supérieure à la dose physiologique. Elle se fait sous forme sub-linguale.

Peut-on accroître son taux de mélatonine sans avoir recours aux suppléments hormonaux ?

La sécrétion de mélatonine ayant lieu pendant le sommeil et étant inhibée par la lumière, il va de soi qu’il est conseillé de dormir suffisamment… la nuit.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *