Nous avons déjà eu un avant goût de l’été en avril et l’été approche mais avez-vous pensé à préparer votre peau au bronzage ? Le meilleur moyen est de le faire de l’intérieur !

complément soleil

De nombreux compléments alimentaires proposent de faciliter le bronzage, tout en protégeant l’épiderme et en hydratant la peau. Gare à ne pas avaler n’importe quoi !

Leur mission ? Accélérer votre bronzage en la protégeant d’effets indésirables comme le vieillissement prématuré de la peau. Ces compléments ne protègent pas la peau des méfaits du soleil : une crème solaire reste indispensable lors de l’exposition au soleil, et des précautions doivent être respectées en fonction de l’indice UV.

Leur exigence ?

Ne pas être mélangés avec d’autres compléments alimentaires sous peine de connaître quelques troubles. On ne devrait jamais prendre plus de 2 à 3 compléments en même temps.

Leur utilisation ?

Pour être vraiment efficace, les compléments alimentaires solaires doivent être pris avant le départ. Certaines cures durent 30 jours, d’autres 2×15 jours (avant et après l’exposition intense au soleil).

Leur composition ?

Caroténoïdes, vitamine E et Sélénium. Voici les trois ingrédients phares qui composent les compléments alimentaires solaires. Vous connaissez très probablement le premier qui permet de colorer la peau. Les deux autres sont présents afin d’éviter un vieillissement accéléré de celle-ci du à l’exposition intense du soleil et à certains rayons qui sont néfastes.

Alors y a t-il des bons ou des mauvais compléments avant-après soleil ?

Pas vraiment mais sachez que les compléments sont plutôt recommandés aux peaux qui sont sensibles au soleil avec risque de photodermatoses (urticaire solaire), claires ou qui ont des difficultés à bronzer. Ces compléments vont agir tout d’abord pour lutter contre les radicaux libres générés par l’action des UVA en limitant le photo-vieillissement cutané. Puis, ils auront un effet sur les mélanosomes qui acheminent la mélanine vers les kératinocytes, une réaction qui est à l’origine de la couleur brune du bronzage.

Souvent, seule la concentration des actifs va différer selon les produits. Les peaux normales et mixtes seront plus à l’aise avec plus de caroténoïdes ou de vitamines alors que les peaux sèches à très sèches demanderont plus d’huile d’onagre ou de bourrache. Cette différence de concentration induiera une différence de dosage avec soit une prise quotidienne unique quand l’effet sera axé sur le seul bronzage, soit de sprises multiples si le complément offre des vertus hydratantes ou antioxydantes, voir anti-âge.

Par Martine HOUDRE

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *