Le remaillage consiste à tisser dans la peau un maillage de différents fils pour combler les rides et améliorer le relâchement cutané.

RemaillageLe remaillage est utilisée en alternative au lifting chirurgical. Pour partiquer le remaillage, il faut une peau fine, un relâchement modéré et pas de surcharge graisseuse.

Le remaillage :

Le remaillage consiste à fabriquer dans la peau un maillage à base de différents types de fils résorbables ou non. En introduisant le fil sous la peau, on induit la fabrication de collagène. L’organisme réagit contre ce corps étranger en provoquant une inflammation locale et une fibrose sous-cutanée des tissus qui comblent la ride. La réaction facilite la fabrication de nouvelles fibres élastiques par l’organisme.

Quatre sortes de fils sont utilisés :

– Le fil d’or : Ce type de fil est à priori anallergique, non résorbable, avec un résultat pouvant être visible jusqu’à 5 ans environ. Il est préconisé pour resserrer les fibres des peaux fines et relâchées. Il s’utilise sur le visage (cou et ovale), décolleté, et les mains.

– Le fil cranté (fil russe) : Composé de prolène, résorbable et accompagné de multiples dents, il permet de corriger le relâchement de la peau au niveau de l’ovale du visage, des sillons nasogéniens, (sillions allant des ailes du nez à la commissure des lèvres), des pommettes et des pattes d’oie en la soutenant lorsqu’elle commence à se relâcher ;

– Le fil Goretex : Il est à la fois poreux, souple et stérilisable plusieurs fois. Mais ce type de fil se limite aux sillons nasogéniens, au gonflement des lèvres, au comblement de la patte d’oie et aux rides du lion ;

– Le fil Softform : D’origine synthétique (vicryl, maxon ou encore ligadex), il concerne les grosses rides ou les plis accentués du visage. Une petite incision suffit pour le placer sous une ride. C’est la fibrose entraînée qui comble cette ride. Les fils se résorbent généralement à partir de 2 semaines.

Ce type d’intervention ne demande qu’une anesthésie locale, sans besoin d’hospitalisation ou d’immobilisation et la durée moyenne est généralement inférieure à une heure.  L’amélioration se fait progressivement sur 3 mois. Les complications sont censées rester minimes (léger gonflement et ecchymoses) et peuvent durer 2 ou 3 jours dans certains cas. En principe, l’effet est visible environ 5 ans.

Le prix varie de 1 000 € à 1 200 € par zone traitée.

Il est important de savoir que cette technique comporte des dangers bien identifiés. Les fils peuvent glisser, changer de position, ressortir de la peau voire même se casser, sans parler des réactions inflammatoires et des rejets qu’ils peuvent occasionner.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *