Le peeling chimique : Les peelings chimiques sont des traitements de surface. Il s’agit d’appliquer un acide sous forme de liquide ou de pâte, afin d’éliminer la couche superficielle de la peau. On obtient un épiderme neuf, plus net, plus lisse et plus tonique.

peeling chimique

Le peeling moyen : Le peeling moyen ne requiert pas d’hospitalisation mais peut nécessiter un arrêt de travail de quelques jours. La peau est brûlée au second degré et il faut donc attendre de cinq à sept jours pour qu’elle se cicatrise. Le visage enfle parfois, surtout si la peau près du contour des yeux a été traitée. La peau devient rouge puis marron dans les deux ou trois jours suivants, des croûtes apparaissent qui tombent ensuite et la peau pèle. Pour obtenir de bons résultats, une seconde intervention peut être préconisée dans les trois à six mois.

Le peeling profond : Le peeling profond donne les meilleurs résultats mais avec des risques accrus, une douleur plus forte et un temps de cicatrisation plus long. Il est uniquement pratiqué sur le visage afin de traiter les rides profondes, les tâches pigmentaires très prononcées, les tâches solaires ainsi que les lésions et les rugosités de la peau.

Le peeling profond pénètre plusieurs couches de l’épiderme grâce au produit utilisé, le phénol. La procédure est plus compliquée que pour les deux autres formes de peeling. Un sédatif oral et un anti-douleur sont souvent administrés. De plus, comme le phénol est un produit toxique s’il est absorbé en grande quantité par l’organisme, l’intervention peut se faire avec un moniteur cardiaque et une intraveineuse. Cela n’est cependant pas nécessaire lorsque le peeling ne concerne qu’une partie du visage.

Le peeling profond peut entraîner des complications graves – arrêt cardiaque, insuffisance rénale, insuffisance hépatique aigue -mais elles sont extrêmement rares.
Après un bon nettoyage de la peau, le produit est appliqué sur une partie du visage. Après une pause de quinze minutes, une autre zone est traitée. Cette interruption permet de ne pas faire absorber trop de phénol à l’organisme.

Selon la taille de la zone à traiter, la procédure complète dure de soixante à quatre-vingt dix minutes.

Comme dans le cas du peeling moyen, la peau est brûlée au second degré et peut enfler autour du contour des yeux. La peau demeure rouge et sensible pendant près de trois semaines, car la fabrication d’une nouvelle peau ne commence que dix à quatorze jours après le peeling. La cicatrisation complète peut prendre plusieurs mois.

Des anti-douleurs par voie orale peuvent être donnés après le peeling, ainsi que des antibiotiques, sur une courte durée, pour prévenir tout risque d’infection.

Pour éviter la formation de croûtes, le médecin recommande de se passer régulièrement de l’eau sur le visage. Quelques visites peuvent être nécessaires afin de nettoyer et d’inspecter les plaies. Dans la plupart des cas, un peeling profond ne peut être réalisé qu’une seule fois.

La nouvelle peau sera plus sensible au soleil et à la décoloration. C’est pourquoi pendant la période de cicatrisation il est recommandé de ne pas s’exposer au soleil. Quand la peau a fini de peler et que la première phase de cicatrisation est passée, il faut éviter au maximum l’exposition et mettre de la crème solaire chaque jour.

Avant de prendre votre décision, parlez à votre médecin afin d’envisager avec lui le résultat que vous pouvez raisonnablement attendre d’un peeling chimique.

Il peut vous aider à choisir le type de peeling et le produit chimique qui est le plus adapté à votre type de peau compte tenu de vos attentes. Un test sur une petite zone de peau permet d’avoir une meilleure idée du résultat, surtout sur les peaux les plus foncées.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *