Les antioxydants servent à combattre les radicaux libres que l’on peut assimiler à de véritables déchets de notre organisme et qui sont en partie responsables de notre vieillissement. Ils jouent un rôle majeur dans l’alimentation anti-âge.

anti oxydants


Avec l’âge, nos taux d’antioxydants diminuent alors que les radicaux libres augmentent, d’où la nécessité de supplémenter les déficits observés. Les principaux antioxydants sont composés d’acides aminés (arginine, tyrosine, phenylalanine), de vitamines  (B1, B2, B6, B12, C, PP, B8), des composants naturels et enzymes (glutathion, Coenzyme Q10, lycopéne ), des oligo-éléments et des sels minéraux. On peut trouver dans le commerce des compléments regroupant certains de ces antioxydants comme par exemple le Bétaselen ou l’Azinc mais l’idéal est de pratiquer un dosage sanguin précis individualisé (une simple prise de sang) afin de donner au patient son statut exact et de le complémenter avec une préparation comprenant les éléments déficitaires, chacun de nous ayant un taux de défense bien particulier.

Notre système immunitaire s’affaiblit avec l’âge

A un certain age, le système immunitaire s’affaiblit, les radicaux libres s’accumulent dans l’organisme et le risque de maladies dégénératives augmente. Les antioxydants ont la capacité de prévenir ces problèmes, à condition de respecter la façon dont ils doivent être administré. Il faut savoir que les antioxydants interagissent entre eux, c’est de cette façon qu’ils optimisent les bénéfices qu’ils nous apportent. Les antioxydants peuvent probablement réduire les risques du cancer et de la dégénération musculaire relative à l’âge (AMD).

Ce sont aussi des ingrédients importants des compléments alimentaires dans le but d’entretenir la santé et de prévenir certaines maladies, comme le cancer ou les maladies coronariennes. Même si des études suggèrent que les compléments d’antioxydants sont bénéfiques à la santé, de larges études cliniques ne leur ont pas trouvé d’avantages particuliers et ont même envisagé qu’un excès de suppléments (ou compléments) en antioxydants pouvait parfois avoir des effets négatifs.

Un régime alimentaire riche en antioxydants pourrait permettre de vivre « jeune plus vieux ». Parmi les aliments protecteurs figurent entre autres les céréales complètes, le lait de soja enrichi en calcium, le parmesan, le yogourt, la carotte et le brocoli. Alors que les chips, la pomme de terre frite, les fromages gras, le lait entier et le riz blanc sont des aliments accélérateurs de vieillissement.

Une panoplie d’antioxydants

Les antioxydants les plus connus sont le ß-carotène (provitamines A), l’acide ascorbique (vitamine C), le tocophérol (vitamine E), les polyphénols et le lycopène. Ceux-ci incluent les flavonoïdes (très répandus dans les végétaux), les tanins (dans le cacao, le café, le thé, le raisin, etc.), les anthocyanes (notamment dans les fruits rouges) et les acides phénoliques (dans les céréales, les fruits et les légumes).

Les fruits sont riches en antioxydants, notamment ceux dits rouges, tels les airelles, du fait de la présence conjuguée de vitamine C et de polyphénols. Le pouvoir antioxydant d’un aliment, c’est-à-dire sa capacité de résister à l’oxydation, s’exprime en unités ORAC (Oxygen Radical Absorbance Capacity) une valeur qui mesure la capacité de l’aliment à neutraliser le radical peroxyle.

Il convient d’ajouter à cette liste de fruits les espèces les plus riches, à l’instar de la tomate, en lycopène (tétraterpène, pigment liposoluble rouge et puissant antioxydant de la famille de caroténoïdes), à savoir la pastèque, la goyave, la papaye qui se rangent parmi les fruits ayant la plus forte concentration d’antioxydants. Le mangoustan est réputé contenir de puissants antioxydants naturels, dont au moins 40 xanthones. L’écorce du fruit contient notamment des vitamines, des catéchines, des stilbènes et des xanthones, dont l’alpha-mangoustin. La tomate, le cresson, l’ail, le chou vert, l’épinard, l’asperge, le chou de Bruxelles, le germe de luzerne, le brocoli, la betterave et le poivron rouge sont les légumes ayant également une forte concentration d’antioxydants. On attribue le caractère antioxydant de ces aliments à leur riche teneur en vitamine C, caroténoïdes (dont les lycopènes), flavonoïdes, composés phénoliques, terpénoïdes et resvératrol.

Lors de la cuisson, certains antioxydants tels que la vitamine C sont inactivés, alors que d’autres se transforment pour devenir plus actifs ou plus facilement absorbables par le système digestif. C’est le cas des lycopènes de la tomate. En effet, la cuisson de la tomate augmente la quantité de lycopène biodisponible, la chaleur le libérant des cellules de la tomate. Ainsi, il y a environ quatre fois plus de lycopène biodisponible dans la sauce tomate que dans la tomate fraîche.

Développer votre hygiène de vie anti-âge au quotidien

Pour avoir une bonne routine anti-âge avec les produits antioxydants, comptez sur l’utilisation d’une variété d’antioxydants. Ingérez des produits alimentaires qui sont des antioxydants naturellement riches, comme les fruits, les légumes et les thés verts, mais n’éliminez pas les compléments de vitamine qui sont une bonne source d’antioxydants ordinaires. En effet, certains compléments de vitamine satisfont certains besoins, comme les cheveux, la peau et les ongles en incluant certaines combinaisons d’antioxydants et d’autres vitamines.

En plus des produits alimentaires, envisagez d’utiliser des crèmes antioxydantes et des lotions. Recherchez des ingrédients comme les vitamines A, B, C et E, l’enzyme Q10 et les AHAS. Si l’organisme est traité avec des antioxydants tant de l’intérieur que de l’extérieur, il commencera certainement à en récolter les fruits. Non seulement le teint et l’apparence s’amélioreront, mais les autres bienfaits des antioxydants sur la santé se produiront également.

Notre conseil

Notre conseil : faites avant 40 ans un bilan sanguin afin de déterminer avec précision vos besoins en antioxydants. Et au quotidien ? Les fruits rouges tels les airelles sont riches en antioxydants, tout comme la tomate, le cresson, l’ail, le chou vert, l’épinard, l’asperge ou le brocoli. N’hésitez pas ainsi à consommer les fruits et légumes de saison.

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *